Mon travail pour le rapport Terra Nova sur les banlieues et quartiers populaires

Sous l’impulsion de la politique de la ville et des projets de rénovation urbaine, le décor des banlieues et quartiers populaires a souvent changé sans que ne change le destin de leurs acteurs. Plutôt que la fuite en avant vers toujours plus de moyens, ce rapport, en établissant le bilan des …

Mon portrait présenté dans M, magazine du Monde

Par Célia Roger/Photos Guia Besana “J’aimerais que l’on puisse considérer qu’un député issu de l’immigration représente la France.” Yacine Djaziri, 43 ans, entrepreneur, membre du PS.   « Nous, on faisait tout pour que personne ne nous remarque. On était les invisibles. Les générations suivantes, comme vous, ont voulu devenir visibles. Alors, …

Charlie Hebdo: Yacine Djaziri interview sans concessions

Propos recueillis par Sylvie Coma YACINE DJAZIRI : «UN GAMIN DES QUARTIERS DOIT POUVOIR DEVENIR DÉPUTÉ, ET PAS SEULEMENT DANS LE CADRE DE LA PIGMENTOCRATIE» Yacine Djaziri, Chef d’entreprise, militant PS, candidat aux législatives sous l’étiquette « diversité ». Un concept restrictif, mais lourd de sens. CHARLIE HEBDO: Que représente pour …

Lettre de candidature aux législatives 2012 de Yacine DJAZIRI

En cliquant sur le lien ci-dessous vous accéderez à ma déclaration de candidature. Bonne lecture. Election législative 2012 Vous pouvez rejoindre mon comité de soutien en envoyant un courriel à yd2012@yacinedjaziri.fr   Tweet

Articles Récents:

Banlieues: « L’enjeu clef doit être l’inclusion économique des jeunes »

février 17, 2015 Dans la presse No Comments

François Hollande a annoncé la création d’une agence de développement économique, destinée à encourager la création d’entreprises et d’emplois dans les quartiers prioritaires. Douze acteurs de terrain s’associent dans une tribune pour définir ses enjeux. 
le cite des grands ensembles a tremblay en france en banlieue parisienne 4840703 Banlieues: Lenjeu clef doit être linclusion économique des jeunes

« La marginalisation économique qui frappe certaines parties du territoire national, et notamment les zones urbaines sensibles, s’est aggravée depuis la crise financière », rappellent les signataires du texte.

Le président de la République a annoncé, le 5 février, la création d’une « Agence nationale de développement économique » dans les territoires, avec pour objectif, en particulier, de susciter la création d’entreprises et l’accès à l’emploi. Nous, acteurs de terrain, nous réjouissions de cette décision de principe, et souhaitons que les entrepreneurs des quartiers soient pleinement associés à la création comme au pilotage de l’Agence. C’est à cette condition que l’Agence pourra faire vraiment la différence sur le terrain!

La marginalisation économique qui frappe certaines parties du territoire, et notamment les zones urbaines sensibles, s’est aggravée depuis la crise financière. Cette situation, source d’inégalité et d’injustice, est une menace pour la cohésion nationale. Elle prive l’économie nationale de la contribution des habitants de ces territoires, riches de talents et de créativité. C’est pourquoi l’initiative économique doit permettre que la banlieue soit perçue et se perçoive davantage comme pourvoyeuse de talents et source de dynamisme: en complément de la rénovation urbaine et du renforcement de l’école, l’enjeu clef maintenant doit être l’inclusion économique des jeunes.

>> Lire aussi: Dans les banlieues, le chômage au sommet n’aide pas le « vivre ensemble »

« Un opérateur dédié aux entrepreneurs des quartiers »

C’est cette priorité que devra incarner l’agence nationale. On dira « pourquoi un acteur de plus? ». C’est vrai que de nombreux opérateurs publics – la Caisse des dépôts, Bpifrance, les agences de développement régionales, les CCI, Pôle emploi, etc. -, d’une manière ou d’une autre, soutiennent la création d’entreprises et l’accès à l’emploi. Mais aucun ne se consacre spécifiquement aux entrepreneurs des quartiers. Or si l’entrepreneuriat des zones urbaines fragiles présente de nombreux points communs avec celui des autres territoires, il a aussi des spécificités fortes.

D’un côté, on le sait peu, la dynamique entrepreneuriale est plus forte dans les quartiers. Mais, de l’autre, les entreprises y sont plus fragiles et leur durée de vie plus courte. Selon une étude citée par le rapport Bert-Laforestrie en 2013, 25% de la population globale des ZUS, dont 54% des jeunes, désirent créer une entreprise. Mais sur cette partie pourtant motivée de la population, 24% estiment « ne pas en être capables », pour de bonnes ou de mauvaises raisons.

« Une passerelle avec les entreprises et les institutions financières »

Les entrepreneurs des quartiers sont confrontés à des problèmes de lien avec le monde économique, de financement, d’accompagnement, de locaux, d’accès aux marchés, etc., qui expliquent sans doute cette vulnérabilité particulière. C’est pourquoi plusieurs d’entre nous appellent, depuis longtemps, la création d’une instance dédiée qui doit se construire à partir des besoins des acteurs (cf. la note Terra Nova sur la fondation des quartiers[2]). Il faut qu’elle concentre l’action des dispositifs publics existants sur les quartiers. Elle doit aussi coordonner celle des différents partenaires – publics, mais aussi privés et associatifs – de la création d’entreprise et de l’accès à l’emploi dans les quartiers, dans le respect de l’autonomie de chacun, mais avec le souci de permettre le changement d’échelle des projets, de renforcer l’efficacité collective, et de boucher les « trous dans la raquette » qui perdurent.

L’Agence doit être une passerelle, un trait d’union, entre les entrepreneurs des quartiers, les entreprises et les institutions financières nationales. Il faut mobiliser de nouveaux investisseurs pour faire grandir les projets, faciliter l’établissement de partenariats d’affaires qui favoriseront la croissance, et donc l’emploi, dans les banlieues et ailleurs.

Par Yacine Djaziri, entrepreneur et président de la Nouvelle PME, Daniel Hierso entrepreneur et président du Réseau Outre-Mer Network, Laurence Lascary, entrepreneuse et présidente de la Fédération des jeunes producteurs indépendants, Majid El Jarroudi, entrepreneur social et délégué général de l’Agence pour la diversité entrepreneuriale, Victorin Gokpon, entrepreneur et créateur de centre d’affaires des quartiers, Mohamed Haddou, entrepreneur et président du club Creo Adam, Ouassim Ben Hariz, entrepreneur et Président du club NSM Entreprendre, Youness Bourimech, entrepreneur, Moussa Camara, entrepreneur, Nassurdine Haidari, entrepreneur social, Mamadou Toure, entrepreneur et Saïd Hammouche, entrepreneur social.

Yacine Djaziri, la crédibilité du terrain

septembre 23, 2013 Dans la presse No Comments

yacine djaziri Yacine Djaziri, la crédibilité du terrainÀ Nanterre (Hauts-de-Seine), Yacine Djaziri, 43 ans est une figure bien connue. Son entreprise de BTP Azro, créée en 1998, est un des acteurs économiques reconnus de la ville. Mais (c’est aussi) le président de la Nouvelle PME, un réseau d’entrepreneurs, qui veut avant tout faire partager son expérience  associé à  son goût de de la mise en réseau. Au programme de cette rentrée, les jeudis de la stratégie.

35 entrepreneurs des quartiers et/ou d’outre-mer avec  HEC. La Nouvelle PME, association par Yacine Djaziri, inaugure,  jeudi dernier, les jeudis de la stratégie, un cycle de formation. Objectif de l’opération? « Proposer une formation à ces patrons directement prodiguée par Xavier Fontanet, ancien PDG d’Essilor, la boite aux 60000 salariés, leader mondial dans le marché des verres optiques », souligne t-il, cachant à peine son enthousiasme…. la suite

SOIRÉE NOUVELLE PME DU 31 janvier 2013

mars 13, 2013 Dans la presse No Comments

«NETWORKING ENTREPRENEURS – INVESTISSEURS» :
LA SOIRÉE DU 31 JANVIER 2013

 

221 300x200 SOIRÉE NOUVELLE PME DU 31 janvier 2013

Beaucoup de monde, beaucoup d’échanges, des nouveaux venus grâce à une co-organisation de la soirée par la Nouvelle PME et l’agence Kom’Unity (représentée lors de la soirée par Salah Ait Nasser et Karima Berkouki), un nouveau format qui se voulait opérationnel en réunissant des porteurs de projets, des entrepreneurs et des Business Angels ou investisseurs privés.

La soirée sur la Péniche Alizé était animée par Denis JACQUET, président de « Parrainer la croissance » entre autres, un homme énergique et enthousiaste dont on dit qu’il est l’homme des réseaux de réseaux.

Il avait invité, pour témoigner ,2 entreprises florissantes, des « success stories » dans des domaines très différents, voire opposés :

– L’e-commerce avec Thierry PETIT, créateur de Showroomprivé.com .

– La restauration traditionnelle avec Mourad BENAMER, créateur de Eat Sushi.

L’un comme l’autre se sont développés rapidement en saisissant des idées innovantes au bon moment et en cherchant à se démarquer de la concurrence qui existait bel et bien pour chacun d’entre eux.

– Mourad a innové sur les formats de vente avec Internet, des partenariats avec Casino, l’ouverture d’un drive récemment. Il a aussi développé ses magasins là où il n’y avait pas de concurrence, en banlieue voire en grande banlieue et en province.

– Thierry a surfé sur la vague internet juste au moment où cela se développait. Il y avait un concurrent de taille mais pour s’en démarquer, il a levé des fonds pour se développer en Europe et à l’international avec maintenant 25% de son business sur mobile.

Ils ont autre chose qui les réunit, ne pas être resté à une échelle familiale mais avoir fait appel à des fonds d’investissement pour se développer. Mais attention, dit Thierry si on ouvre à un fonds d’investissement « il faut être bien bordé », donc avoir un bon avocat. Pour Mourad, l’appel à un fonds d’investissement, ce n’était pas uniquement pour l’argent mais aussi pour l’accompagnement, la recherche de solutions.

Enfin ils conviennent qu’ils se sont lancés sans se poser de questions, sans beaucoup d’argent. « On a bricolé », dit Mourad , « et après c’est l’effet vertueux, je retiens l’énergie que j’avais ». « Quand tu n’as pas beaucoup de moyens », dit Thierry , « si tu as une bonne idée, c’est ça le capital, c’est la monnaie d’échange ».

… Continue Reading

Mon portrait présenté dans M, magazine du Monde

juillet 12, 2012 Carnet de campagne No Comments
yacine dans M du monde3

Par Célia Roger/Photos Guia Besana

“J’aimerais que l’on puisse considérer

qu’un député issu de l’immigration

représente la France.”

Yacine Djaziri, 43 ans, entrepreneur,

membre du PS.

 

« Nous, on faisait tout pour que personne ne nous remarque. On était les invisibles. Les générations suivantes, comme vous, ont voulu devenir visibles. Alors, ça a créé des problèmes. » Hadjira, la mère de Yacine, parle sans porter de jugement, entre deux gorgées de thé à la menthe, en écoutant ses deux fils et sa fille débattre de la place compliquée accordée parla France aux enfants d’immigrés.

Depuis le jour où elle a débarqué d’Alger en 1969 avec son aîné dans les bras, cette petite femme souriante n’a eu qu’une obsession : que ses enfants s’en sortent, leur imposant une discipline de fer et le culte de la réussite scolaire. Ils sont aujourd’hui quadras et à leur tour parents et ont quitté les tours de la cité Pablo Picasso de Nanterre.

Sabrina est devenue professeur d’histoire-géo. Lamine, cadre supérieur dans l’informatique vient de monter sa boîte. Mais surtout, Yacine, l’aîné, entrepreneur dans les Hauts-de-Seine, marié et père de deux jeunes enfants, s’est présenté cette année à la députation. Pour Hadjira, l’affiche électorale placardée dans les rues de leur ville de Nanterre avec le nom et la photo de son fils était « un symbole ».

Yacine Djaziri s’était présenté sous l’étiquette PS. Il se serait bien passé en revanche de celle de « diversité », qui lui a pourtant permis de décrocher son investiture, sa circonscription faisant partie de celles réservées par le parti à un candidat issu de la diversité. Balayé dès le premier tour par une figure locale du Parti communiste, l’ancienne maire de Nanterre, députée depuis… 1978, il déplore l’incapacité de « renouvellement » de la classe politique française. « C’est pour cela que l’Assemblée nationale ne ressemble pas à la France d’aujourd’hui. »

A la tête d’une entreprise de BTP d’insertion, et engagé de longue date dans le développement économique des quartiers populaires, Yacine Djaziri est devenu l’un des experts du très parisien et très bobo think tank Terra Nova. Et est à l’origine d’une des propositions de François Hollande sur la création des « emplois francs » pour les personnes habitant dans les quartiers défavorisés. A 43 ans pourtant, il a pour la première fois le sentiment de trouver sur son chemin une forme de résistance liée à ses origines. Il ose le mot « racisme ». « La politique est un univers très fermé. Dans le monde de l’entrepreneuriat, peu importe d’où l’on vient, c’est le résultat qui compte. »

En politique, c’est différent. Impression d’être réduit trop souvent à son statut de « Maghrébin » ou de « musulman», lui se définit comme « multiculturel ».
Ses témoins de mariage et meilleurs amis s’appellent Bruno et Aïcha et il trouve que cela le résume bien. « J’aimerais un jour que l’on puisse considérer qu’ un député issu de l’immigration représente la France, et non pas une communauté. Etre considéré comme n’importe quel autre député. » Il est malgré tout assez confiant. Il prédit que les nouveaux élus de la future Assemblée issus de la diversité tisseront leur propre toile. Sans qu’il n’y ait plus à leur réserver de circonscriptions.

 

Couleur Assemblée

juillet 3, 2012 Carnet de campagne 1 Comment

Pendant cette campagne, une équipe de La Chaîne Parlementaire m’a suivie dans le cadre d’un documentaire qui traite de la représentativité des diverses composantes de la France d’aujourd’hui, ceux que l’on qualifie de minorités visibles.

Essentiellement « blanche » jusqu’à présent, l’Assemblée nationale va refléter un peu plus les couleurs de la France après les élections législatives de dimanche 17 juin.

Onze, c’est mieux qu’un. LCP a fait les comptes : onze députés issus de la diversité ont été élus. Sous l’ancienne législature, George Pau-Langevin était la seule élue issue de cette diversité. Ces nouveaux élus représentent 2% des députés nouvellement élus. Tous sont des élus socialistes ou Europe Ecologie-Les Verts.Pour mieux comprendre les difficultés pour des personnes issues de l’immigration de se faire élire dans un scrutin uni nominal , AHMED TAZIR a suivi trois candidats dits de la « diversité », pendant la campagne et les deux tours : RAZZY HAMMADI ET YACINE DJAZIRI pour le PS , le premier entrera au Palais bourbon le second échouera .

Du coté de l’UMP nous suivrons les péripéties de NATHALIE FANFANT dans une circonscription difficile , la droite n’ayant pas réservé de circonscriptions gagnables à ses candidats de la » diversité.

Face au vertige de l’information en continu, les documentaires imposent cette distance nécessaire pour une nouvelle expérience du réel.

Ainsi, l’écriture documentaire vient indispensablement renforcer les moyens d’expression et de connaissance proposés à l’antenne à travers les journaux, les magazines et autres débats.

Depuis de nombreuses années, LCP a choisi de faire la part belle à la démarche documentaire sur son antenne à travers une programmation sur-mesure et une politique de coproduction ambitieuse. LCP achète ou coproduit une cinquantaine de documentaires par an et collabore avec de nombreux producteurs porteurs de savoir-faire différenciés.

Retrouvez-moi sur :

Faites une procuration les 10 et 17 juin

Vous êtes absent le 10 et / ou 17 juin vous pouvez faire une procuration pour donner une majorité au changement. Envoyer un mail à nanterre.suresnes2012@gmail.com

Rejoignez mon comité de soutien

je suis le candidat des Nanterriens et Suresnois qui souhaitent que le changement devienne une réalité. François Hollande a besoin d'une large majorité à l'assemblée nationale pour mettre en place les réformes nécessaire pour rétablir la justice et l'égalité. Vous pouvez adhérer à mon comité de soutien en envoyant votre NOM - PRENOM - VILLE DE RESIDENCE - ACTIVITE à l'adresse suivante: nanterre.suresnes2012@gmail.com ou cliquez ici

Actualité en vidéo

Carnet de campagne

Mes éditos au

Adhérez au PS

RSS Dernier articles du Parti Socialiste

  • SYRIE : le Parti socialiste salue la libération de Raqqa 17 octobre 2017
    Le Parti socialiste salue la libération totale de la ville de Raqqa de l’organisation terroriste « État islamique ». Cette victoire de la Coalition internationale, en soutien aux forces kurdes, arabes et turkmènes regroupées au sein des Forces démocratiques syriennes, marque l’échec du projet politico-religieux et criminel de Daech. Au nom d’un islam dévoyé au service de la terreur, l’organisation […]
    apountbiset
  • Le Parti socialiste soutient les acteurs du logement social 17 octobre 2017
    A l’issue de la manifestation organisée ce jour à l’appel de 40 organismes HLM, à laquelle ont pris part des élus et militants socialistes, le Parti socialiste réitère son opposition à la stratégie logement du gouvernement, encore défendue dimanche dernier par le Président de la République.   Alors que s’ouvre l’examen du projet de loi […]
    apountbiset
  • Malte : condamnation de l’assassinat de la journaliste Daphne Caruana Galizia 17 octobre 2017
    L’attentat commis hier contre la journaliste Daphne Caruana Galizia, célèbre pour ses investigations sur les affaires de corruption qui gangrènent  la classe politique maltaise, est un acte lâche et abject. Le Parti socialiste condamne vigoureusement cet assassinat contre la démocratie et la liberté de la presse. Au-delà de Malte, c’est l’Union européenne, frappée dans ses […]
    mmodot